Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'expérience argentine...

Après le Torres del Paine, on est retourné pour un jour et deux nuits à Puerto Natales, le temps d'organiser un peu la suite. On profite de la soirée de retour pour aller boire un verre et faire un petit resto avec le couple de chamoniards rencontré durant le trek, on rachète de la nourriture,  on lessive et on prend nos tickets de bus pour l 'Argentine et plus précisément El Calafate. Le bus est 3x plus cher que celui qui nous a amené à Puerto Natales mais nous partons quand même faute d'une solution moins chère. 

Le trajet passe par la frontière et nous perdons donc environ 1h30-2h en formalités (tampon pour sortir du Chili, tampon pour entrer en Argentine et fouille du car). Lors de la fouille, on nous apprends qu'on ne peut pas amener avec soi des fruits,  fruits secs, produits laitiers,... On se fait donc dérober une pomme, un paquet de céréales,  des raisins secs et des fruits secs, soit quelques euros... On avait eu la même mauvaise blague en arrivant à Santiago au Chili mais là au moins, on avait un l'information avant de passer le contrôle ce qui nous avait permis de manger une grosse partie de ce que nous avions. Ce coup-ci, un minimum d'information aurait été le bienvenu. 
Bref, on entre en Argentine frustrés de s'etre fait délester de la sorte...

Frontière Argentine...au moins ça, c'est dit...

Frontière Argentine...au moins ça, c'est dit...

Arrivés à El Calafate,  on se rend à la banque pour retirer de l'argent et après avoir essayé 3 banques différentes,  on se résoud à payer les 92 pesos (environ 5€) pour récupérer 2000 pesos...

On se renseigne ensuite pour aller voir le glacier Perito Moreno le lendemain. Malheureusement les prix ont doublé par rapport à ceux de notre guide Lonely Planet pourtant récent. On nous demande ainsi 880 pesos minimum pour le trajet en bus et l'entrée dans le parc soit près de 50€ par personne pour juste voir un glacier pendant 1-2h. Ayant vu le glacier Grey (certes plus petit) au Torres del Paine, on trouve le prix trop excessif et nous abandonnons l'idée de voir celui-ci. 

L'idée est alors de quitter l'Argentine rapidement, le coin étant vraiment très cher et nous sommes un peu écoeurés par cet endroit trop touristique. On fait donc le plein de nourriture (également à des prix excessifs 6-7€ pour 500g de couscous par exemple) en envisageant de repasser la frontière via El Chalten puis le lago del Desierto et le lago O'Higgins plus au nord. Cette solution est une vraie aventure et cela nous tente pas mal. On est cependant un peu court en temps pour bien s'organiser et ce projet comprend trop d'incertitudes, on n'est pas sûrs d'avoir assez de gaz, de nourriture,  d'avoir assez chaud la nuit et d'avoir le bateau car il ne passe que le samedi s'il fait beau.

Du coup, on abandonne également l'idée et on se rabat sur un plan plus réaliste. On ira passer 3 jours à El Chalten en vue de faire de la rando autour du Fitz Roy et du Cerro Torre.

Pas de banque ni de magasin dans cette micro ville, on fait donc le plein d'argent et de nourriture avant d'y aller.

On s'essaie à l'auto-stop pendant une heure et demi avant de se résoudre congelés à payer le bus 550 pesos (33€) pour nous mener à El Chalten à 3 petites heures de route.

Nous prendrons ensuite un autre bus, de nuit cette fois, vendredi en direction de Los Antiguos plus au nord en vue de repasser côté chilien et remonter vers Puerto Montt et la région des lacs via la carretera australe et l'île de Chiloé.

Même les pots de Nutella sont ridiculement petits à El Calafate

Même les pots de Nutella sont ridiculement petits à El Calafate

On s'essaie à l'auto-stop pendant une heure et demi avant de se résoudre congelés à payer le bus 550 pesos (33€) pour nous mener à El Chalten à 3 petites heures de route.

Nous prendrons ensuite un autre bus, de nuit cette fois, vendredi en direction de Los Antiguos plus au nord en vue de repasser côté chilien et remonter vers Puerto Montt et la région des lacs via la carretera australe et l'île de Chiloé.

On s'essaie à l'auto-stop sans succès. Le chien errant qui nous a tenu compagnie un bon moment ne nous a probablement pas aidé....

On s'essaie à l'auto-stop sans succès. Le chien errant qui nous a tenu compagnie un bon moment ne nous a probablement pas aidé....

Nous prendrons ensuite un autre bus, de nuit cette fois, vendredi en direction de Los Antiguos plus au nord en vue de repasser côté chilien et remonter vers Puerto Montt et la région des lacs via la carretera australe et l'île de Chiloé.

La vue depuis le bus en direction d'El Chalten. Steppes arides avec quelques cours d'eau d'un bleu superbe

La vue depuis le bus en direction d'El Chalten. Steppes arides avec quelques cours d'eau d'un bleu superbe

Autre vue depuis un pont

Autre vue depuis un pont