Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Altos de Lircay

Avant de quitter Talca et de remonter plus au nord, nous prenons la route pour un autre parc : Altos de Lircay. 
Le parc se situe à deux heures de bus à l'est de Talca. N'ayant pas envie de rater le petit déjeuner à l'hôtel et de se lever très matinalement, nous ne prendons pas le bus de 7h15 mais plutôt celui de midi.

Nous arrivons donc en milieu d'après-midi à l'entrée du parc. De là, nous parcourons 2km avant d'arriver à un premier poste de la CONAF. Comme il n'est pas autorisé de faire du feu, le garde vérifie que nous avons bien un réchaud à gaz pour la cuisine et nous laisse poursuivre notre chemin. Après 200m, nous arrivons au bureau d'enregistrement où nous nous inscrivons et payons l'entrée du parc et la nuit de camping. Nous filons ensuite nous installer au camping principal situé encore 800m plus loin, soit près de 3km après l'arrêt du bus.
Dans le camping de 30 emplacements,  il n'y a pas foule. Seul un couple d'allemands avec leur gamin sont également là. Durant l'installation de la tente, on voit passer un renard à quelques mètres de nous. Il est vraisemblablement habitué aux touristes et espère sans doute pouvoir profiter de notre présence pour grappiller un peu de nourriture. Pas de chance pour lui, la CONAF interdit de nourrir les animaux. On le recroisera une nouvelle fois un peu plus tard dans la journée. 
On profite d'un petit sentier qui démarre du camping et qui mène à un chouette point de vue sur la vallée jusque Talca. Nous irons également y voir le coucher de soleil en fin de journée.  

La balade du lendemain s'annonce longue. La personne qui s'occupe des inscriptions nous avait indiqué 10h de marche auquel il faut rajouter un peu de temps pour replier la tente et parcourir les 3km jusqu'à l'entrée du parc et l'arrêt de bus. Il faut noter que le dernier bus part à 17h10, il est donc important de garder une marge de manoeuvre et de partir tôt.

Le soir de notre arrivée,  on croise un renard à quelques mètres de notre tente, Marine tente de se transformer en arbre et on observe un beau coucher de soleil à quelques centaines de mètres du camping
Le soir de notre arrivée,  on croise un renard à quelques mètres de notre tente, Marine tente de se transformer en arbre et on observe un beau coucher de soleil à quelques centaines de mètres du camping Le soir de notre arrivée,  on croise un renard à quelques mètres de notre tente, Marine tente de se transformer en arbre et on observe un beau coucher de soleil à quelques centaines de mètres du camping

Le soir de notre arrivée, on croise un renard à quelques mètres de notre tente, Marine tente de se transformer en arbre et on observe un beau coucher de soleil à quelques centaines de mètres du camping

Nous mettons donc le réveil à 5h30 dans l'idée de partir à 6h. Au réveil, le soleil se lève malheureusement plus tard que ce à quoi on était habitués dans le sud. Afin d'éviter de marcher de nuit,  nous décidons d'attendre un peu et partons finalement à 7h !
Nous pressons le pas dès le départ afin de s'assurer d'être dans les temps. La première heure de marche est parcourue en 40 minutes au lieu d'une heure. La seconde partie nous fait gagner davantage de temps puisqu'au total on marche 1h30 sur les 2h30 annoncées. On tient un bon rythme ! On fait une brève pause au point 6 qui est l'autre endroit de camping dans le parc puis on entame la grosse partie montante de la journée. On continue d'avancer à pas soutenus et on gagne une heure sur les deux prévues.
La vue au sommet de l'Enladrillado est superbe avec en arrière plan, deux volcans dont l'impressionnant volcan Decabezado ("décapité" en espagnol). Selon certaines théories, l'Enladrillado serait une piste d'atterrissage pour les ovnis, on n'en a malheureusement pas vu passer. :-/
A défaut d'ovnis, nous avons le plaisir de voir une faune et flore très diversifiée.

C'est parti pour 30km !

C'est parti pour 30km !

Dans ce parc peu fréquenté, la flore est pleine de couleurs !
Dans ce parc peu fréquenté, la flore est pleine de couleurs !
Dans ce parc peu fréquenté, la flore est pleine de couleurs !
Dans ce parc peu fréquenté, la flore est pleine de couleurs !
Dans ce parc peu fréquenté, la flore est pleine de couleurs !
Dans ce parc peu fréquenté, la flore est pleine de couleurs !
Dans ce parc peu fréquenté, la flore est pleine de couleurs !
Dans ce parc peu fréquenté, la flore est pleine de couleurs !
Dans ce parc peu fréquenté, la flore est pleine de couleurs !
Dans ce parc peu fréquenté, la flore est pleine de couleurs !
Dans ce parc peu fréquenté, la flore est pleine de couleurs !
Dans ce parc peu fréquenté, la flore est pleine de couleurs !
Dans ce parc peu fréquenté, la flore est pleine de couleurs !
Dans ce parc peu fréquenté, la flore est pleine de couleurs !

Dans ce parc peu fréquenté, la flore est pleine de couleurs !

La faune est également riche et outre le renard et les nombreux oiseaux, on y croise aussi de nombreux lézards en particulier sur la seconde moitié du parcours.
La faune est également riche et outre le renard et les nombreux oiseaux, on y croise aussi de nombreux lézards en particulier sur la seconde moitié du parcours. La faune est également riche et outre le renard et les nombreux oiseaux, on y croise aussi de nombreux lézards en particulier sur la seconde moitié du parcours.
La faune est également riche et outre le renard et les nombreux oiseaux, on y croise aussi de nombreux lézards en particulier sur la seconde moitié du parcours. La faune est également riche et outre le renard et les nombreux oiseaux, on y croise aussi de nombreux lézards en particulier sur la seconde moitié du parcours.
La faune est également riche et outre le renard et les nombreux oiseaux, on y croise aussi de nombreux lézards en particulier sur la seconde moitié du parcours. La faune est également riche et outre le renard et les nombreux oiseaux, on y croise aussi de nombreux lézards en particulier sur la seconde moitié du parcours.

La faune est également riche et outre le renard et les nombreux oiseaux, on y croise aussi de nombreux lézards en particulier sur la seconde moitié du parcours.

Vues en montant vers l'Enladrillado !
Vues en montant vers l'Enladrillado !Vues en montant vers l'Enladrillado !
Vues en montant vers l'Enladrillado !Vues en montant vers l'Enladrillado !

Vues en montant vers l'Enladrillado !

Vues au sommet de la piste d'atterrissage pour les ovnis !
Vues au sommet de la piste d'atterrissage pour les ovnis !Vues au sommet de la piste d'atterrissage pour les ovnis !
Vues au sommet de la piste d'atterrissage pour les ovnis !Vues au sommet de la piste d'atterrissage pour les ovnis !
Vues au sommet de la piste d'atterrissage pour les ovnis !Vues au sommet de la piste d'atterrissage pour les ovnis !

Vues au sommet de la piste d'atterrissage pour les ovnis !

Matmütt un peu triste de ne pas avoir croisé ET...

Matmütt un peu triste de ne pas avoir croisé ET...

Il nous reste encore pas mal de chemin à parcourir et après une courte pause, nous repartons en direction de la Laguna Alta. Le paysage jusque là est composé essentiellement de roches de différentes couleurs et de quelques jolies fleurs. Le trajet vers la Laguna nous prend pas loin de 2h sur un terrain relativement plat à l'exception du dernier km qui descend fortement jusqu'à ce lac encaissé. 
Nous ne sommes malheureusement pas seuls au bord du lac malgré notre départ matinal et le peu de monde dans ce parc. Et pour cause, comme à l'Enladrillado, on trouve 2 personnes qui ont planté leur tente alors que c'est pourtant interdit de camper en dehors des 2 zones que nous ont indiqué les gardes.
Soit, nous profitons de la vue magnifique et de cette pause bien méritée. 
A ce stade, il nous reste encore 1 km de montée,  5 de descente et 3 sur un terrain vallonné avant d'arriver au camping. La descente est longue et ensoleillé,  on y croise des lézards et d'autres insectes et animaux non identifiés.
Vu notre bon rythme de marche, on se prend à rêver de pouvoir prendre le bus de 15h50 alors qu'au matin, au vu de ce qu'on nous avait indiqué, on craignait de rater celui de 17h10.
Les km s'accumulent et la fatigue aussi.  On arrive au camping vers 14h50, le timing est serré,  on replie la tente en vitesse sans vraiment faire de pause et on repart pour les 3 derniers km heureusement en descente. Il ne nous faudra qu'une demi heure pour arriver au bus, ça tombe bien, on a pas davantage de temps, il est 15h49 quand on monte dans le bus ! Ouf, on a réussi.

Laguna alta, notre deuxième objectif de la journée !
Laguna alta, notre deuxième objectif de la journée ! Laguna alta, notre deuxième objectif de la journée ! Laguna alta, notre deuxième objectif de la journée !

Laguna alta, notre deuxième objectif de la journée !

Superbe vue lors de la descente !
Superbe vue lors de la descente !

Superbe vue lors de la descente !

Retour à Talca, 2h plus tard, il reste 3km pour rejoindre l'hôtel et en finir avec les 30km de la journée.  On traîne un peu le pas mais on a le temps maintenant !

Cette balade était superbe, ce parc est à voir et étonnamment pas très touristique.  Talca et ses environs n'est définitivement pas un lieu à touristes et cela contribue au charme de l'endroit.
On vous recommande le coin mais comme vous avez pu le constater dans cet article,  il est mieux de venir avec votre propre véhicule si vous ne voulez pas être pressé par le temps. 

Récompense après l'effort ;)
Récompense après l'effort ;)

Récompense après l'effort ;)