Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Balade au parc Huerquehue près de Pucón

Comme on nous a demandé de partir de l'hôtel Okori où nous sommes en woofing,  on se décide à profiter une dernière fois de la région de Pucón avant de mettre les voiles. 
Notre choix se porte sur le parc Huerquehue où nous irons faire le sommet Cerro San Sebastián (1905m d'altitude). Le panorama là-haut est superbe, nous devrions y voir divers volcans et les beaux lacs des environs. 
Le prix des bus pour Talca étant moins cher le samedi 17 décembre, nous irons donc au parc le vendredi,  soit 2 jours après l'ascension du volcan. On sent que le volcan nous a un peu fatigué mais c'est pas grave, on aura le temps, le lendemain, dans le bus en direction de Talca pour se reposer les jambes étant donné les 8 bonnes heures de trajet. 

Faune et flore très riche dans ce parcFaune et flore très riche dans ce parc
Faune et flore très riche dans ce parcFaune et flore très riche dans ce parcFaune et flore très riche dans ce parc

Faune et flore très riche dans ce parc

Nous partons de bonne heure en compagnie d'un couple de hollandais et d'une américaine qui logent à Okori. Le bus démarre du centre de Pucón à 8h30 mais nous le prendrons directement en bord de route devant l'accès à l'hôtel. Nous avons ensuite une heure de trajet jusqu'au parc debout dans le bus faute de places assises libres. La route est asphaltée dans sa première partie puis devient rapidement un chemin caillouteux étroit nous amenant en altitude (800m) a l'entrée du parc.
Comme d'habitude, puisque c'est un parc de la CONAF, nous avons droit à quelques formalités administratives et nous payons le droit d'accès. Comme le bus débarque tout le monde au parc, il y a un peu de file mais on est vite prêts à démarrer.  Les trois clients de l'hôtel décident de faire la balade des lacs, nous nous séparons rapidement. 
Le début de la rando mène au sendero Quinchol et est une montée assez raide dans les bois. La vue au début n'est pas exceptionnelle mais c'est assez bucolique malgré tout. Sur la fin de la montée,  on admire les énormes arbres araucaria typiques de la région. Il nous faudra 1h30 pour rejoindre le mirador Pampa Quinchol à 1400m d'altitude. On se prend une pause pour admirer le paysage puis on repart vers le Cerro. Après une partie moins pentue dans la forêt, on retrouve des pentes plus raides. Certains passages sont un peu difficiles. Parfois, il faut passer entre les branches des arbustes le tout dans une pente bien raide et glissante. Parfois, on a droit à des petits passages d'escalade sur des rochers qui font penser à une course d'arête facile dans les Alpes.

Paysages durant la première partie de l'ascension. On peut voir des araucarias, arbres typiques de la région. Paysages durant la première partie de l'ascension. On peut voir des araucarias, arbres typiques de la région. Paysages durant la première partie de l'ascension. On peut voir des araucarias, arbres typiques de la région.
Paysages durant la première partie de l'ascension. On peut voir des araucarias, arbres typiques de la région. Paysages durant la première partie de l'ascension. On peut voir des araucarias, arbres typiques de la région. Paysages durant la première partie de l'ascension. On peut voir des araucarias, arbres typiques de la région.
Paysages durant la première partie de l'ascension. On peut voir des araucarias, arbres typiques de la région. Paysages durant la première partie de l'ascension. On peut voir des araucarias, arbres typiques de la région. Paysages durant la première partie de l'ascension. On peut voir des araucarias, arbres typiques de la région.

Paysages durant la première partie de l'ascension. On peut voir des araucarias, arbres typiques de la région.

Course d'arête facile à l'approche du sommet
Course d'arête facile à l'approche du sommet

Course d'arête facile à l'approche du sommet

Rencontre internationale au sommet avec notamment un argentin, un gars de Punta Arenas et un colombien

Rencontre internationale au sommet avec notamment un argentin, un gars de Punta Arenas et un colombien

On arrive ensuite au sommet. Le point de vue vaut le détour. La vue sur les nombreux volcans et les lacs est sublime malgré les nuages qui empêchent par moment de voir distinctement. On partage un maté avec un argentin de Buenos Aires, un gars de Punta Arenas et son ami colombien. On croise également un couple de français dont la fille a une peur bleue des grosses araignées croisées dans la montée et la descente. On retrouve aussi une hollandaise qui a fait le sommet en sandales (et qui galérait donc un peu...). Rencontre internationale au sommet ;)
Poussés par les nuages qui se font de plus en plus présents, on redémarre après une bonne pause. De toute façon, on devait repartir pour éviter de louper le bus de retour. La descente est longue (environ 13km) et se fait par le même chemin. Sur la fin, on sent qu'on n'est pas très frais et que l'ascension du Villarrica nous a pas mal fatigués. On arrive cependant bien à temps pour reprendre le bus.  On profite de cette attente pour manger un coup et reprendre des forces. 

Cette balade était superbe mais on vous conseille de ne pas la faire juste après le volcan,  le chemin est en effet plus difficile et plus long. Le paysage est superbe et en particulier le petit lac au pied du Cerro !

Vues sympas depuis le sommet du CerroVues sympas depuis le sommet du Cerro
Vues sympas depuis le sommet du CerroVues sympas depuis le sommet du Cerro
Vues sympas depuis le sommet du CerroVues sympas depuis le sommet du CerroVues sympas depuis le sommet du Cerro

Vues sympas depuis le sommet du Cerro

Volcan qui perce au dessus des nuages et volcan Villarica où nous étions deux jours plus tôt !
Volcan qui perce au dessus des nuages et volcan Villarica où nous étions deux jours plus tôt !

Volcan qui perce au dessus des nuages et volcan Villarica où nous étions deux jours plus tôt !