Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chaitén, son volcan et la fin de la Carretera Austral

Nous arrivons à Chaitén, notre dernière étape sur la Carretera Austral. 
Cette ville de 4000 habitants a été fortement touchée par l'éruption du volcan du même nom qui a eu lieu en 2008. Les coulées de boues et les retombées de cendres ont carrément détourné le cours du fleuve qui coupe désormais la ville en 2. La partie nord est à nouveau occupée et en reconstruction depuis 2010-2012 mais la partie sud coupée du reste par le nouveau cours du fleuve demeure davantage en ruine.
L'ambiance dans la ville est donc particulière et un peu post-apocalyptique. A de nombreux endroits, les bâtiments sont vides et dans le même état de destruction qu'après l'éruption. 
La reconstruction va bon train et nous trouvons sans mal un lieu où planter la tente. Les magasins alimentaires sont mieux achalandés que dans le reste de la Carretera Austral et on trouve même une banque où faire le plein.
Le tour de la ville est assez vite fait et nous organisons la suite du voyage.  Nous pensions traverser en ferry jusque L'isla Grande de Chiloé mais le ferry ne part que le mercredi (jour de notre arrivée) et le samedi. Nous n'avons prévu qu'une seule journée à Chaitén pour monter jusqu'au cratère du volcan. Nous changeons donc nos plans. Nous remonterons donc en bus jusque Puerto Montt. 
Pour à peine plus de 13€ par personne,  nous aurons droit à 9h30 de trajet en bus dont 2 passages de 30 minutes en barque et une longue traversée (3h45) d'un fjord sur un ferry. Par ailleurs, les 50 premiers kilomètres se font dans le superbe parc naturel Pumalin créé par Douglas Thompkins, le cofondateur de la marque The North Face. Ce milliardaire a acheté pas moins de 810 000 ha pour en faire différents parcs naturels en Amérique du Sud. Ces parcs naturels ont ensuite été donnés à des organismes d'état qui en assurent la gestion.  Le parc Pumalin a une superficie de 325 000 ha. Plusieurs sentiers de randonnée le parcourent mais l'acces est difficile sans voiture. Il est parfois même nécessaire de prendre un petit bateau pour accéder au début de certains sentiers.

La ville à été déclarée sinistrée pendant quelques années à tel point que le gouvernement voulait la reconstruire plus au nord au niveau de Santa Barbara. Les habitants s'y sont opposés comme en témoigne cette épave de voiture.

La ville à été déclarée sinistrée pendant quelques années à tel point que le gouvernement voulait la reconstruire plus au nord au niveau de Santa Barbara. Les habitants s'y sont opposés comme en témoigne cette épave de voiture.

Une partie de la ville reste sinistrée et on peut même voir tout un quartier enseveli sous un bon mètre de cendres. Vision apocalyptique !Une partie de la ville reste sinistrée et on peut même voir tout un quartier enseveli sous un bon mètre de cendres. Vision apocalyptique !
Une partie de la ville reste sinistrée et on peut même voir tout un quartier enseveli sous un bon mètre de cendres. Vision apocalyptique !Une partie de la ville reste sinistrée et on peut même voir tout un quartier enseveli sous un bon mètre de cendres. Vision apocalyptique !
Une partie de la ville reste sinistrée et on peut même voir tout un quartier enseveli sous un bon mètre de cendres. Vision apocalyptique !Une partie de la ville reste sinistrée et on peut même voir tout un quartier enseveli sous un bon mètre de cendres. Vision apocalyptique !
Une partie de la ville reste sinistrée et on peut même voir tout un quartier enseveli sous un bon mètre de cendres. Vision apocalyptique !Une partie de la ville reste sinistrée et on peut même voir tout un quartier enseveli sous un bon mètre de cendres. Vision apocalyptique !

Une partie de la ville reste sinistrée et on peut même voir tout un quartier enseveli sous un bon mètre de cendres. Vision apocalyptique !

Petite frayeur à Chaitén où Marine s'est fait mordre par un chien en entrant dans un camping pour se renseigner sur les prix. Heureusement, plus de peur que de mal.

Petite frayeur à Chaitén où Marine s'est fait mordre par un chien en entrant dans un camping pour se renseigner sur les prix. Heureusement, plus de peur que de mal.

Après les panneaux d'évacuation pour les tsunamis, voilà le même genre mais pour les volcans !

Après les panneaux d'évacuation pour les tsunamis, voilà le même genre mais pour les volcans !

Notre camping à Chaitén. Qui s'appelle Nalcas en raison des nombreuses plantes du même nom présentes dans le jardin. Notre camping à Chaitén. Qui s'appelle Nalcas en raison des nombreuses plantes du même nom présentes dans le jardin.

Notre camping à Chaitén. Qui s'appelle Nalcas en raison des nombreuses plantes du même nom présentes dans le jardin.

Le jour avant ce long voyage, nous nous attaquons à l'ascension du volcan. La météo n'est pas favorable,  ils annoncent de la pluie jusque 11h et puis une amélioration avec du soleil et un temps sec. Dans la pratique, il commencera à faire sec vers 14-15h et les nuages ne disparaitrons qu'en fin d'après-midi. 
Soit, nous n'avons de toute façon qu'un jour disponible, nous prenons donc le bus de 11h qui nous dépose au milieu de nul part à une vingtaine de kilomètres au nord de Chaitén dans le parc Pumalin.  
Le sentier très bien aménagé commence au niveau de la route et du petit parking prévu pour accueillir les touristes. La balade n'est pas très longue (1h30 de montée pour 600m de dénivelé). 
Suite à l'éruption, la végétation a été pas mal détruite et on trouve beaucoup de troncs d'arbres morts encore sur pied ou jonchant le sol. La végétation reprend néanmoins doucement ses droits mais elle est du coup moins dense que ce qu'on a pu voir dans le parc Queulat. 
La météo pluvieuse et nuageuse rend l'ensemble plus dramatique. 
La montée est assez raide mais de nombreuses marches en "facilitent" le début. Les muscles chauffent car les marches sont parfois hautes. Le dernier tiers avant d'atteindre le bord du cratère est plus difficile à gravir. Les petits cailloux en font un pierrier assez glissant, en particulier à la descente, on comprend mieux l'intérêt des marches présentes dans la première partie.
Juste avant le sommet, deux arbres morts et bien droits encadrent le chemin. Ces arbres donnent une impression de porte divine pour passer vers un autre monde, l'ambiance nuageuse amplifie cette idée.
En arrivant au bord du cratère, on a un bref aperçu sur les deux dômes, encore fumants, de 800 millions de m3 qui ont été formés suite à l'éruption et qui ont augmenté de 200m la hauteur du volcan. 
Les nuages nous couvrent malheureusement rapidement la vue. On mange un bout en espérant que ça se dégage pour mieux voir le volcan, mais on n'aura pas cette chance... 
Ayant un peu traîné à la montée en espérant laisser le temps aux nuages de partir, on est un peu pressé par le temps à la descente. On sait qu'il y a un bus qui passe entre 15 et 16h mais on ne connaît pas l'heure exacte. Si on le loupe, on est bon pour marcher au moins 20km en plus le long de la Carretera Austral. 
Le bus arrive avec la dernière barque de la journée,  on a donc aucune chance de pouvoir être pris en stop ou en bus ensuite.
On arrive à la route à 15h10 sans savoir si le bus est déjà passé ou non. On fait une petite pause puis on se met en route vers Chaitén. Pas un seul véhicule ne passe... Quelques centaines de mètres plus tard on voit une première voiture qui passe à toute allure. Suivie de peu par un plus gros nombre de véhicules. Vraisemblablement,  il s'agit de la barque qui a déversé son contenu.  Le bus doit être dans le lot. On tente malgré tout le stop et, chance, le premier véhicule s'arrête !
On termine donc notre balade ballottés dans le coffre d'une camionnette.  

Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.
Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.

Paysages marqués par l'éruption de 2008. La pluie et les nuages augmentent l'intensité apocalyptique.

La porte des dieux ;)La porte des dieux ;)
La porte des dieux ;)La porte des dieux ;)

La porte des dieux ;)

Vue sur le cratère. A gauche, l'énorme monticule rougeâtre est le dôme créé lors de l'éruption.

Vue sur le cratère. A gauche, l'énorme monticule rougeâtre est le dôme créé lors de l'éruption.

Paysages de désolation
Paysages de désolation Paysages de désolation

Paysages de désolation

Carretera Austral au pied du sentier en direction du volcan. Si on rate le bus ou les voitures de la dernière barque, on est bon pour marcher 20km sur cette route :)

Carretera Austral au pied du sentier en direction du volcan. Si on rate le bus ou les voitures de la dernière barque, on est bon pour marcher 20km sur cette route :)

Vue sur le volcan depuis Chaitén. On peut voir la fumée qui s'en échappe :)

Vue sur le volcan depuis Chaitén. On peut voir la fumée qui s'en échappe :)

Le lendemain, nous mettons donc fin à notre voyage sur la Carretera Austral en prenant le bus de 11h vers Puerto Montt.  Arrivés à destination,  on trouve rapidement un endroit où passer la nuit. Nous plantons notre tente dans le jardin de la Casa Perla pas loin du terminal de bus. La dame vraisemblablement trop habituée aux touristes ne nous parle qu'en anglais bien que nous tentons de lui parler espagnol.  
Le Lonely Planet nous avait vanté les mérites de cette maison accueillante et douillette. Certes le petit déjeuner est inclus dans le prix mais ni les confitures ni le pain ne sont faits maison. Par ailleurs,  plutôt que de nous annoncer la couleur dès le début, la dame nous épie lorsque nous mangeons et nous interpelle lorsque nous tentons de prendre un 3e petit pain. Deux pains sont suffisants selon elle ! Serions-nous des ogres voraces ?!?

Après cette pause d'une nuit à Puerto Montt, nous prenons le bus en direction d'Ancud sur l'île de Chiloé !

Nous vous parlerons de nos aventures chilotes dans le prochain article ! :)

Longue traversée en ferry de 3h45.
Longue traversée en ferry de 3h45.
Longue traversée en ferry de 3h45.
Longue traversée en ferry de 3h45.
Longue traversée en ferry de 3h45.
Longue traversée en ferry de 3h45.
Longue traversée en ferry de 3h45.
Longue traversée en ferry de 3h45.
Longue traversée en ferry de 3h45.
Longue traversée en ferry de 3h45.
Longue traversée en ferry de 3h45.
Longue traversée en ferry de 3h45.

Longue traversée en ferry de 3h45.

Fin de la traversée,  on arrive à Hornopirén et à son volcan :)Fin de la traversée,  on arrive à Hornopirén et à son volcan :)

Fin de la traversée, on arrive à Hornopirén et à son volcan :)

Halte à Puerto Montt pour la nuit dans le jardin de la Casa Perla Halte à Puerto Montt pour la nuit dans le jardin de la Casa Perla

Halte à Puerto Montt pour la nuit dans le jardin de la Casa Perla