Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quilotoa, trek vers le plus beau cratère d'Equateur

Après Baños, nous filons sur Latacunga. La ville sert de point de départ pour le trek du Quilotoa. Il n'y a pas de bus qui s'arrête au terminal de Latacunga où nous voulons aller. Nous devons donc prendre le 'direct' pour Quito qui passe 'cerca' (proche en français) du centre de Latacunga. On se fait donc déposer proche du centre soit à 7 km... Le seul chemin pour accéder au centre est une grand route,  on se résigne donc pour un taxi qui double pratiquement le coût total du trajet. 
Arrivés au terminal on se renseigne pour aller à Isinlivi, notre prochaine étape. On se renseigne pour cette destination et la personne au guichet n'a vraisemblablement pas compris notre question et nous renseigne un mauvais bus qui partirait à 17h... Cet horaire nous conviendrait bien car nous souhaitons partir le jour même. On migre dans le centre à l'hostal Tiana qui fait un service de garde de bagage. On réorganise nos sacs afin de laisser les gros et de ne garder que les petits de 20 litres. On loge en effet partout dans des hostals qui offrent le dîner et le petit déjeuner, on n'a donc pas besoin de grand chose. Les petits sacs sont remplis au maximum et nous filons acheter quelques snacks pour la marche qui nous attend. On se pointe ensuite au terminal pour prendre le bus de 17h. 
Ce dernier part en fait à Sigchos. Le bus met 2h pour atteindre la ville de Sigchos, ce qui veut dire qu'on devrait marcher de nuit pour arriver à Isinlivi vers 22h. Autant dire qu'on abandonne l'idée de partir ce jour-là et on revient donc à l'hostal Tiana pour y passer la nuit. L'hostal est sympa et confortable. On y rencontre un couple de belges, Sam et Flo, qui vient de Liège. Ils sont partis de Bogotá (Colombie) en vélo il y a un mois et demi. Ils prévoient de descendre aussi au sud que leur permet leur budget.

Latacunga, quelques trucs à voir mais sans plusLatacunga, quelques trucs à voir mais sans plus
Latacunga, quelques trucs à voir mais sans plusLatacunga, quelques trucs à voir mais sans plus

Latacunga, quelques trucs à voir mais sans plus

Vues depuis le toit de l'hostal Tiana Vues depuis le toit de l'hostal Tiana
Vues depuis le toit de l'hostal Tiana
Vues depuis le toit de l'hostal Tiana Vues depuis le toit de l'hostal Tiana

Vues depuis le toit de l'hostal Tiana

Le patio de l'hostal et notre chambre Le patio de l'hostal et notre chambre

Le patio de l'hostal et notre chambre

Le lendemain,  on prend le petit déjeuner à l'hostal puis on file prendre le bus de 9h30 pour Sigchos. On fera donc finalement un jour de rando supplémentaire entre Sigchos et Isinlivi. On retrouve nos nouveaux amis dans le bus ainsi que d'autres touristes croisés à l'hostal. Le bus nous amène à Sigchos un peu avant midi via un trajet par endroit pas mal vertigineux. 
Du petit terminal de bus, on se dirige vers la place du village où l'on trouve quelques miches de pain à grignoter avant de démarrer la marche. Sigchos se situe à environ 2900m et Isinlivi à 3000m. Le parcours de 12km consiste en une descente jusqu'au Rio Toachi, environ 300m plus bas suivi d'une remontée de 400m de dénivelé positif jusque Isinlivi. Le chemin n'est pas très bien indiqué mais avec l'aide d'un GPS et des informations glanées ça et là, on ne se trompe de chemin qu'une fois. On franchit ainsi trop tôt le Rio et on finit donc par 7km de montée par la route en terre heureusement peu fréquentée. Durant cette ascension,  on se prend une grosse pluie qui nous trempe jusqu'aux os pendant une bonne demi-heure. Par chance, le soleil revient ensuite et permet de nous sécher un peu avant d'arriver à l'hostal Taita Cristóbal. On rejoint l'hostal en un peu moins de 3h. Cet hostal est un des deux seuls existants dans ce village. Il est moins cher que le Llullu Llama mais le confort est présent même si après le dîner l'eau chaude aura définitivement disparu. Le repas du soir est fort bon. On retrouve par ailleurs le couple de liégeois et également un autre couple de Belges originaires de Mons, Océane et Sullivan, qui voyage en Amérique centrale et dans le nord de l'Amérique du Sud. 

La jolie petite place de SigchosLa jolie petite place de Sigchos

La jolie petite place de Sigchos

Coulée de boue sur le chemin
Coulée de boue sur le chemin Coulée de boue sur le chemin

Coulée de boue sur le chemin

Quelques vues dans la descente,  une petite église, un lama, et quelques indications pour le parcours
Quelques vues dans la descente,  une petite église, un lama, et quelques indications pour le parcours
Quelques vues dans la descente,  une petite église, un lama, et quelques indications pour le parcours
Quelques vues dans la descente,  une petite église, un lama, et quelques indications pour le parcours
Quelques vues dans la descente,  une petite église, un lama, et quelques indications pour le parcours

Quelques vues dans la descente, une petite église, un lama, et quelques indications pour le parcours

Une petite fille croisée au milieu de nulle part

Une petite fille croisée au milieu de nulle part

Message important !

Message important !

Le Rio Toachi vu du pont

Le Rio Toachi vu du pont

Quelques vues dans la montée vers Isinlivi et nos amis liégeois vus de loin
Quelques vues dans la montée vers Isinlivi et nos amis liégeois vus de loinQuelques vues dans la montée vers Isinlivi et nos amis liégeois vus de loin
Quelques vues dans la montée vers Isinlivi et nos amis liégeois vus de loinQuelques vues dans la montée vers Isinlivi et nos amis liégeois vus de loin
Quelques vues dans la montée vers Isinlivi et nos amis liégeois vus de loinQuelques vues dans la montée vers Isinlivi et nos amis liégeois vus de loin

Quelques vues dans la montée vers Isinlivi et nos amis liégeois vus de loin

Le petit village d'Isinlivi Le petit village d'Isinlivi
Le petit village d'Isinlivi Le petit village d'Isinlivi
Le petit village d'Isinlivi Le petit village d'Isinlivi Le petit village d'Isinlivi

Le petit village d'Isinlivi

Notre hôtel Taita Cristóbal,  la vue de la chambre et le repas du soir
Notre hôtel Taita Cristóbal,  la vue de la chambre et le repas du soirNotre hôtel Taita Cristóbal,  la vue de la chambre et le repas du soirNotre hôtel Taita Cristóbal,  la vue de la chambre et le repas du soir
Notre hôtel Taita Cristóbal,  la vue de la chambre et le repas du soirNotre hôtel Taita Cristóbal,  la vue de la chambre et le repas du soir
Notre hôtel Taita Cristóbal,  la vue de la chambre et le repas du soirNotre hôtel Taita Cristóbal,  la vue de la chambre et le repas du soir

Notre hôtel Taita Cristóbal, la vue de la chambre et le repas du soir

Le deuxième jour,  après un bon petit déjeuner servi à 7h, on démarre vers 8h30. Le parcours de 14km est la plus longue portion de ces 3 jours mais n'est pas la plus difficile. On commence par descendre pendant un peu plus de 5km. La descente nous amène 400m plus bas au niveau du Rio Toachi, toujours lui. On longe ensuite le cours d'eau pendant environ 1,5km. Il faut à un moment passer sous des branchages car le chemin originel a vraisemblablement été emporté par les flots. On arrive enfin au passage, tant attendu, de  la rivière qui se situe à mi-chemin de notre balade. Il s'agit en fait d'un gros tronc d'arbre sur lequel traverser. L'arbre a été un peu raboté pour faciliter le passage mais il n'y a pas de protection. Avec des bâtons de marche on passe assez facilement puisque ça aide à s'équilibrer. Certains passent par contre à cheval sur le tronc par peur de tomber dans le cours d'eau. En effet, le débit et la couleur brune ne donne pas trop d'envie de baignade. On poursuit toujours le long du cours d'eau, on passe devant un ancien pont suspendu qu'il est désormais déconseillé d'utiliser. Cela monte très légèrement jusqu'au hameau de Chinaló Bajo, où on trouve une petite église, une école et quelques maisons perdues au milieu de nulle part. Un peu après avoir passé l'école, on emprunte un chemin sur la droite qui monte fortement pour sortir du canyon de Toachi. On arrive alors à un petit mirador où on fait une rapide pause pour admirer le paysage. De là, il reste 3 km avant Chugchilan situé à environ 3200m et l'hostal Cloud Forest où nous passerons l'après-midi et la nuit. Le premier km monte doucement sur un chemin en terre et les 2 km suivant monte un poil plus sur une route flambant neuve. Pas terrible de finir par de l'asphalte mais on n'a pas le choix. On arrive finalement à l'hostal vers 13h après 4h30 de marche pauses comprises et 600m de dénivelé positif depuis le franchissement de la rivière.
On y retrouve nos amis montois qui ont fait le trajet en bus et qui termine leur almuerzo (déjeuner) lorsqu'on arrive. On se laisse tenter également d'autant que la soupe, le plat et le dessert ne sont qu'à 3$ par personne. Alors que nous mangeons, le couple de liégeois arrive également à l'hostal. On passe ensuite une bonne partie de l'après-midi à discuter tous ensemble. On profite d'une bonne douche, on joue quelques parties de billard,  on échange quelques balles au ping-pong, et puis vient l'heure du dîner. Après un bon repas, on discute encore un peu puis on va au lit assez tôt car nos 4 acolytes vont en bus jusqu'à Quilotoa et le... dernier... bus de la journée passe à 6h... du matin !!!

Le petit déjeuner, le lama de l'hostal (appâté avec du sel !) et une vue de l'arrière du bâtiment Le petit déjeuner, le lama de l'hostal (appâté avec du sel !) et une vue de l'arrière du bâtiment
Le petit déjeuner, le lama de l'hostal (appâté avec du sel !) et une vue de l'arrière du bâtiment
Le petit déjeuner, le lama de l'hostal (appâté avec du sel !) et une vue de l'arrière du bâtiment Le petit déjeuner, le lama de l'hostal (appâté avec du sel !) et une vue de l'arrière du bâtiment

Le petit déjeuner, le lama de l'hostal (appâté avec du sel !) et une vue de l'arrière du bâtiment

Quelques vues dans la descente
Quelques vues dans la descente
Quelques vues dans la descente
Quelques vues dans la descente
Quelques vues dans la descente
Quelques vues dans la descente
Quelques vues dans la descente
Quelques vues dans la descente
Quelques vues dans la descente
Quelques vues dans la descente
Quelques vues dans la descente
Quelques vues dans la descente
Quelques vues dans la descente

Quelques vues dans la descente

Passages parfois difficilesPassages parfois difficiles

Passages parfois difficiles

Le long de la rivière avec matmütt qui pose et de superbes champignons dorés Le long de la rivière avec matmütt qui pose et de superbes champignons dorés
Le long de la rivière avec matmütt qui pose et de superbes champignons dorés

Le long de la rivière avec matmütt qui pose et de superbes champignons dorés

Passage délicat du Rio Toachi sur un tronc d'arbre Passage délicat du Rio Toachi sur un tronc d'arbre
Passage délicat du Rio Toachi sur un tronc d'arbre

Passage délicat du Rio Toachi sur un tronc d'arbre

De l'autre côté de la rivière,  champs de maïs et quelques vaches De l'autre côté de la rivière,  champs de maïs et quelques vaches
De l'autre côté de la rivière,  champs de maïs et quelques vaches

De l'autre côté de la rivière, champs de maïs et quelques vaches

Ancien pont suspendu qu'il est déconseillé de prendre... On le teste quand même et ça balance pas mal
Ancien pont suspendu qu'il est déconseillé de prendre... On le teste quand même et ça balance pas mal Ancien pont suspendu qu'il est déconseillé de prendre... On le teste quand même et ça balance pas mal

Ancien pont suspendu qu'il est déconseillé de prendre... On le teste quand même et ça balance pas mal

Petit hameau avant la partie ardue de la montée
Petit hameau avant la partie ardue de la montée Petit hameau avant la partie ardue de la montée
Petit hameau avant la partie ardue de la montée Petit hameau avant la partie ardue de la montée Petit hameau avant la partie ardue de la montée

Petit hameau avant la partie ardue de la montée

Mirador sur le canyon de Toachi, 3 km avant Chugchilan
Mirador sur le canyon de Toachi, 3 km avant Chugchilan Mirador sur le canyon de Toachi, 3 km avant Chugchilan Mirador sur le canyon de Toachi, 3 km avant Chugchilan
Mirador sur le canyon de Toachi, 3 km avant Chugchilan Mirador sur le canyon de Toachi, 3 km avant Chugchilan Mirador sur le canyon de Toachi, 3 km avant Chugchilan

Mirador sur le canyon de Toachi, 3 km avant Chugchilan

Quelques moutons prennent la pose en bord de chemin avant d'arriver aux 2 derniers kilomètres sur la route Quelques moutons prennent la pose en bord de chemin avant d'arriver aux 2 derniers kilomètres sur la route
Quelques moutons prennent la pose en bord de chemin avant d'arriver aux 2 derniers kilomètres sur la route
Quelques moutons prennent la pose en bord de chemin avant d'arriver aux 2 derniers kilomètres sur la route Quelques moutons prennent la pose en bord de chemin avant d'arriver aux 2 derniers kilomètres sur la route Quelques moutons prennent la pose en bord de chemin avant d'arriver aux 2 derniers kilomètres sur la route

Quelques moutons prennent la pose en bord de chemin avant d'arriver aux 2 derniers kilomètres sur la route

Arrivée à Chugchilan.  On passe devant son petit cimetière pas vraiment organisé Arrivée à Chugchilan.  On passe devant son petit cimetière pas vraiment organisé

Arrivée à Chugchilan. On passe devant son petit cimetière pas vraiment organisé

Vues de l'hotel, sa salle de jeux et le repas du soir
Vues de l'hotel, sa salle de jeux et le repas du soir
Vues de l'hotel, sa salle de jeux et le repas du soir
Vues de l'hotel, sa salle de jeux et le repas du soir
Vues de l'hotel, sa salle de jeux et le repas du soir
Vues de l'hotel, sa salle de jeux et le repas du soir
Vues de l'hotel, sa salle de jeux et le repas du soir
Vues de l'hotel, sa salle de jeux et le repas du soir
Vues de l'hotel, sa salle de jeux et le repas du soir
Vues de l'hotel, sa salle de jeux et le repas du soir
Vues de l'hotel, sa salle de jeux et le repas du soir

Vues de l'hotel, sa salle de jeux et le repas du soir

Quand à nous,  le petit déjeuner est servi à 7h30. Comme ils ont du retard pour le service, on ne quitte finalement pas plus tôt que la veille puisqu'il est également 8h30 quand on démarre. Pour cette dernière journée de rando, on a droit à 11-12km mais ça monte davantage que les 2 jours précédents car on va jusqu'au sommet du cratère à 3900m d'altitude où se situe le petit village de Quilotoa. La rando commence par de la descente (200m de dénivelé négatif) pendant environ 2,5 km sur une route en terre. On franchit alors un petit cours d'eau dont on ignore le nom (s'il en a un) et puis c'est parti pour de la montée pendant 3,5 km pour arriver à la cascade Golondrina environ 400m plus haut. Le début de cette partie continue pendant quelques virages sur la route en terre avant de bifurquer sur la droite par un chemin qui a été endommagé par la pluie. Certains passages sont scabreux et nécessite d'utiliser les mains pour grimper voir même de tailler des marches pour arriver à passer. Ça nous amuse mais on ne peut décemment pas considérer ça comme un chemin de rando accessible au plus grand nombre. On arrive alors au hameau de La Moya puis on poursuit la montée vers le canyon de la cascade. On redescend un rien pour atteindre le cours d'eau de la cascade puis on fait une halte bienvenue dans le petit mirador couvert le temps d'une première averse qui dure quand même près de 20 minutes. On repart, on traverse à nouveau un petit village, Guayama Grande, puis la montée se poursuit pendant 3km. Mais cette fois, c'est plus raide puisqu'on grimpe de 420m jusqu'au sommet du cratère. A l'approche du cratère,  on s'enfonce dans les nuages et l'humidité nous gagne ainsi qu'une petite pluie fine. Arrivés au mirador, on fait une pause pour tenter d'apercevoir le lac qui est noyé dans les nuages. On grignote rapidement puis on repart car les nuages sont menaçants. On prend un chemin sur la droite qui offre une belle vue sur le cratère et qui est apparemment vertigineux. A peine nous avons fait 300m qu'un local nous hèle pour nous dire que le chemin est sans issue et dangereux. Étrange car sur le GPS le chemin rejoint bien Quilotoa et nous avions lu un blog de gens qui étaient passés par là. Il nous propose ainsi de prendre un autre chemin un peu plus à droite duquel la vue sur le lac n'est pas possible pour une bonne part du trajet. Le gars, pas intéressé pour un sou, en profite pour demander "un dolarcito para la ayuda" (autrement dit "un petit dollar pour l'aide"). Les nuages menaçant de plus en plus, on prend le chemin conseillé. L'orage gronde au loin, on accélère le pas, il n'est pas bon de rester sur une crête montagneuse dans ces conditions. La pluie fine jusque-là redouble d'intensité. Peu avant d'arriver au village de Quilotoa,  on croise un gars avec ses moutons et deux chiens suivis de près par 3 enfants seuls qui vont probablement jusqu'au village voisin à plus d'une heure de là... 
On arrive enfin à Quilotoa vers 14h, après près d'une heure sous la forte pluie et sur cette longue crête. On s'était fait renseigner un hostal, le Ruma Huasi, mais au vu de la pluie intense, on prend quasi le premier hostal venu, le Pachamama qui est tout de même conseillé par le routard. 
L'hostal est vraisemblablement tenu par 2 enfants. On ne verra aucun adulte durant notre séjour. Comme nous sommes transis de froid après cette bonne douche glacée, comme en arrivant au campement italien à Torres del Paine,  il nous est difficile de nous enregistrer et d'écrire nos informations. On nous donne une chambre, et on file sous la douche, heureusement bien chaude, pour se dégeler un brin (les sanitaires que nous avions dans la chambre sentaient les égouts à notre arrivée. La chambre semble ne pas avoir été occupée depuis un petit temps). Il fait trop humide dans la chambre, on passe donc tout le reste de la journée auprès du poêle dans la pièce commune. La pluie continuera jusque dans la nuit. On amène quelques unes de nos fringues également au coin du feu car elles ne sèchent pas du tout dans la chambre. On mange une petite pizza, un empenada et un chocolat chaud en attendant le repas du soir qui n'arrivera qu'à 20h lorsque le film sera terminé. La nourriture de cet hostal est plutôt bonne mais pas assez nourrissante. Après le dîner, on file dormir dans cette chambre qui sent un peu le moisi à cause de l'humidité. 

Vue de notre chambre et petit déjeuner Vue de notre chambre et petit déjeuner Vue de notre chambre et petit déjeuner
Vue de notre chambre et petit déjeuner Vue de notre chambre et petit déjeuner Vue de notre chambre et petit déjeuner

Vue de notre chambre et petit déjeuner

Le petit village de Chugchilan.  En route pour le fameux cratère du Quilotoa !Le petit village de Chugchilan.  En route pour le fameux cratère du Quilotoa !
Le petit village de Chugchilan.  En route pour le fameux cratère du Quilotoa !Le petit village de Chugchilan.  En route pour le fameux cratère du Quilotoa !Le petit village de Chugchilan.  En route pour le fameux cratère du Quilotoa !

Le petit village de Chugchilan. En route pour le fameux cratère du Quilotoa !

Les animaux bien présents dans la première descenteLes animaux bien présents dans la première descenteLes animaux bien présents dans la première descente
Les animaux bien présents dans la première descente

Les animaux bien présents dans la première descente

Le début de la montée correspond à une partie raide et scabreuse. Escalade et taille de marches sont au programme :)
Le début de la montée correspond à une partie raide et scabreuse. Escalade et taille de marches sont au programme :)
Le début de la montée correspond à une partie raide et scabreuse. Escalade et taille de marches sont au programme :)
Le début de la montée correspond à une partie raide et scabreuse. Escalade et taille de marches sont au programme :)
Le début de la montée correspond à une partie raide et scabreuse. Escalade et taille de marches sont au programme :)
Le début de la montée correspond à une partie raide et scabreuse. Escalade et taille de marches sont au programme :)
Le début de la montée correspond à une partie raide et scabreuse. Escalade et taille de marches sont au programme :)
Le début de la montée correspond à une partie raide et scabreuse. Escalade et taille de marches sont au programme :)
Le début de la montée correspond à une partie raide et scabreuse. Escalade et taille de marches sont au programme :)
Le début de la montée correspond à une partie raide et scabreuse. Escalade et taille de marches sont au programme :)
Le début de la montée correspond à une partie raide et scabreuse. Escalade et taille de marches sont au programme :)
Le début de la montée correspond à une partie raide et scabreuse. Escalade et taille de marches sont au programme :)

Le début de la montée correspond à une partie raide et scabreuse. Escalade et taille de marches sont au programme :)

Outre le côté amusant, ce chemin présente une flore et faune sympathique Outre le côté amusant, ce chemin présente une flore et faune sympathique
Outre le côté amusant, ce chemin présente une flore et faune sympathique
Outre le côté amusant, ce chemin présente une flore et faune sympathique Outre le côté amusant, ce chemin présente une flore et faune sympathique

Outre le côté amusant, ce chemin présente une flore et faune sympathique

Le hameau de La Moya avec les gens qui font de l'agriculture à l'ancienne Le hameau de La Moya avec les gens qui font de l'agriculture à l'ancienne
Le hameau de La Moya avec les gens qui font de l'agriculture à l'ancienne Le hameau de La Moya avec les gens qui font de l'agriculture à l'ancienne Le hameau de La Moya avec les gens qui font de l'agriculture à l'ancienne
Le hameau de La Moya avec les gens qui font de l'agriculture à l'ancienne Le hameau de La Moya avec les gens qui font de l'agriculture à l'ancienne

Le hameau de La Moya avec les gens qui font de l'agriculture à l'ancienne

Le canyon de la cascade Golondrina Le canyon de la cascade Golondrina

Le canyon de la cascade Golondrina

Le hameau de Guayama Grande, juste avant la montée finale
Le hameau de Guayama Grande, juste avant la montée finaleLe hameau de Guayama Grande, juste avant la montée finale

Le hameau de Guayama Grande, juste avant la montée finale

On n'est pas seuls sur le chemin On n'est pas seuls sur le chemin

On n'est pas seuls sur le chemin

La couverture de nuages à l'approche du cratère et au dessus du lac. La brume avant l'orage !La couverture de nuages à l'approche du cratère et au dessus du lac. La brume avant l'orage !La couverture de nuages à l'approche du cratère et au dessus du lac. La brume avant l'orage !
La couverture de nuages à l'approche du cratère et au dessus du lac. La brume avant l'orage !La couverture de nuages à l'approche du cratère et au dessus du lac. La brume avant l'orage !
La couverture de nuages à l'approche du cratère et au dessus du lac. La brume avant l'orage !La couverture de nuages à l'approche du cratère et au dessus du lac. La brume avant l'orage !
La couverture de nuages à l'approche du cratère et au dessus du lac. La brume avant l'orage !La couverture de nuages à l'approche du cratère et au dessus du lac. La brume avant l'orage !

La couverture de nuages à l'approche du cratère et au dessus du lac. La brume avant l'orage !

Le chapeau bien protégé de la pluie

Le chapeau bien protégé de la pluie

Le Pachamama et notre repas du soirLe Pachamama et notre repas du soirLe Pachamama et notre repas du soir
Le Pachamama et notre repas du soir

Le Pachamama et notre repas du soir

On passe une bonne nuit de sommeil malgré les conditions de confort moyennes. On souhaite voir le lever de soleil sur le cratère car il paraît que ça vaut le détour. On se réveille donc à 5h30. Le ciel est encore rempli de nuages, on ne se précipite donc pas dehors. On se lève finalement 40 minutes plus tard, les nuages sont toujours là mais on ne veut pas regretter de n'avoir pas été jeter un oeil. On se ramène au bord du cratère où on ne perçoit même pas le lac. On voit cependant un coin de ciel bleu et les nuages disparaissent tandis que le soleil se fait de plus en plus présent. On n'assiste donc finalement pas à un lever de soleil, mais à un beau lever de nuages ! La vue est splendide,  le spectacle magnifique. On profite du lieu, on croise d'autres randonneurs croisés les jours précédents puis on file prendre le petit déjeuner vers 7h30. C'est bon mais un peu léger. On range nos affaires puis on va faire un dernier tour sur le bord du cratère avant d'aller prendre le bus de 10h. A 9h50, le bus est déjà là. On se presse pour ne pas le voir partir sans nous. Empressement inutile puisqu'il partira avec 40 minutes de retard... Le chauffeur espérant voir arriver d'autres gens dans son bus, attente inutile vu que nous ne serons que 6 touristes. Le chauffeur nous offrira encore une attente de quelques vingt minutes à Zumbahua le temps qu'il mange et qu'il papote avec les gens présents. On arrive finalement au terminal de bus de Latacunga. On file à l'hostal Tiana récupérer nos gros sacs puis on reprend le bus vers Quito depuis le terminal afin d'aller dire au revoir aux parents de Marine qui ont fini leurs vacances et qui repartent le lendemain vers la France.

Nuages encore bien présents lorsqu'on arrive au bord du cratère vers 6h30 du matin Nuages encore bien présents lorsqu'on arrive au bord du cratère vers 6h30 du matin
Nuages encore bien présents lorsqu'on arrive au bord du cratère vers 6h30 du matin
Nuages encore bien présents lorsqu'on arrive au bord du cratère vers 6h30 du matin Nuages encore bien présents lorsqu'on arrive au bord du cratère vers 6h30 du matin

Nuages encore bien présents lorsqu'on arrive au bord du cratère vers 6h30 du matin

Des oiseaux nous tiennent compagnie pour attendre le lever de nuages
Des oiseaux nous tiennent compagnie pour attendre le lever de nuagesDes oiseaux nous tiennent compagnie pour attendre le lever de nuages

Des oiseaux nous tiennent compagnie pour attendre le lever de nuages

Ça se lève et c'est vraiment magnifique !Ça se lève et c'est vraiment magnifique !Ça se lève et c'est vraiment magnifique !
Ça se lève et c'est vraiment magnifique !Ça se lève et c'est vraiment magnifique !
Ça se lève et c'est vraiment magnifique !Ça se lève et c'est vraiment magnifique !Ça se lève et c'est vraiment magnifique !
Ça se lève et c'est vraiment magnifique !Ça se lève et c'est vraiment magnifique !

Ça se lève et c'est vraiment magnifique !

C'est tellement beau, du coup on mitraille comme des touristes japonaisC'est tellement beau, du coup on mitraille comme des touristes japonaisC'est tellement beau, du coup on mitraille comme des touristes japonais
C'est tellement beau, du coup on mitraille comme des touristes japonaisC'est tellement beau, du coup on mitraille comme des touristes japonaisC'est tellement beau, du coup on mitraille comme des touristes japonais
C'est tellement beau, du coup on mitraille comme des touristes japonaisC'est tellement beau, du coup on mitraille comme des touristes japonais
C'est tellement beau, du coup on mitraille comme des touristes japonaisC'est tellement beau, du coup on mitraille comme des touristes japonais

C'est tellement beau, du coup on mitraille comme des touristes japonais

Allez encore quelques-unes​ !
Allez encore quelques-unes​ !Allez encore quelques-unes​ !

Allez encore quelques-unes​ !

Retour à l'auberge,  c'est l'heure du petit déjeuner
Retour à l'auberge,  c'est l'heure du petit déjeuner Retour à l'auberge,  c'est l'heure du petit déjeuner
Retour à l'auberge,  c'est l'heure du petit déjeuner Retour à l'auberge,  c'est l'heure du petit déjeuner
Retour à l'auberge,  c'est l'heure du petit déjeuner Retour à l'auberge,  c'est l'heure du petit déjeuner Retour à l'auberge,  c'est l'heure du petit déjeuner

Retour à l'auberge, c'est l'heure du petit déjeuner

Après le petit déjeuner,  les nuages sont complètement levés, on admire donc les reflets et la couleur verte du lac Après le petit déjeuner,  les nuages sont complètement levés, on admire donc les reflets et la couleur verte du lac
Après le petit déjeuner,  les nuages sont complètement levés, on admire donc les reflets et la couleur verte du lac Après le petit déjeuner,  les nuages sont complètement levés, on admire donc les reflets et la couleur verte du lac
Après le petit déjeuner,  les nuages sont complètement levés, on admire donc les reflets et la couleur verte du lac Après le petit déjeuner,  les nuages sont complètement levés, on admire donc les reflets et la couleur verte du lac Après le petit déjeuner,  les nuages sont complètement levés, on admire donc les reflets et la couleur verte du lac
Après le petit déjeuner,  les nuages sont complètement levés, on admire donc les reflets et la couleur verte du lac Après le petit déjeuner,  les nuages sont complètement levés, on admire donc les reflets et la couleur verte du lac

Après le petit déjeuner, les nuages sont complètement levés, on admire donc les reflets et la couleur verte du lac

Des gens locaux et moins locaux au bord du cratère Des gens locaux et moins locaux au bord du cratère

Des gens locaux et moins locaux au bord du cratère

Au revoir Quilotoa,  on reprend le bus pour Latacunga puis Quito

Au revoir Quilotoa, on reprend le bus pour Latacunga puis Quito