Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

San Clemente : un petit paradis

Mardi matin, 7 mars, nous voilà dans le taxi direction le terminal de bus nord de Quito. À peine arrivés, on est alpagués par les rabatteurs : voulant apparemment à tout prix remplir son bus, le gars nous fait même une réduction sans discuter... Deux minutes après notre arrivée au terminal, on part donc en direction d'Ibarra, à 2h30 au nord de Quito. En fait, deux heures de route vraiment et une demi heure pendant laquelle le bus s'arrête en plein milieu de la route, sans réelle explication... Ce qui énerve un peu les locaux du bus, qui crient régulièrement "¡ Vamos !", "¡ Vámonos !" (allons-y !). 

Au terminal d'Ibarra, on prend un nouveau taxi pour se rendre à San Clemente. La route est au départ correcte, puis ce sont des petites routes pavées qui montent, descendent ou tournent bien ! Le chauffeur de taxi n'a pas l'air très rassuré et klaxonne avant les virages un peu serrés ! On arrive finalement tout en haut, chez Manuel, qui chapeaute la communauté. Ils nous indiquent qu'on logera chez Rosa (surnommée Rosita) et Umberto, avec leurs deux enfants William et ??. Retour donc dans le taxi pour redescendre chez eux ! 
On est alors accueillis par Rosa et son fils. Ils nous montrent là où on dort et nous laissent, le temps de préparer le déjeuner. Le lieu est vraiment sympa, on n'est pas si loin de la ville mais on se sent vraiment en pleine nature. Depuis leur jardin, on a une belle vue sur les montagnes alentours ! On découvre leurs animaux "domestiques" qui, en réalité, vagabondent assez librement :) Trois chiens, un alpaga, une vache, plein de poules et trois bébés poussins, des cochons d'Inde (mais là ce sont des cochons d'Inde d'élevage, pour les cuisiner ensuite !). 

Les alentours de chez Rosita et Humberto
Les alentours de chez Rosita et Humberto
Les alentours de chez Rosita et Humberto
Les alentours de chez Rosita et Humberto
Les alentours de chez Rosita et Humberto

Les alentours de chez Rosita et Humberto

La maison et notre chambre à coucher
La maison et notre chambre à coucher

La maison et notre chambre à coucher

Vers 14h30, l'heure du déjeuner sonne et très très très bonne surprise : ça doit être parmi la meilleure nourriture qu'on ait mangé depuis le début du voyage ! Tous les légumes et fruits sont issus de leur jardin ou de celui de leurs voisins, et c'est évidemment de l'agriculture bio ! Le schéma du repas reste le même durant les trois jours : soupe, plat avec légumes/viande/féculent, dessert. En plus, c'est équilibré ! Rosa mange avec nous, de même que sa fille qui vient de rentrer de l'école. 

L'après-midi, on la suit au poulailler et au potager, où elle nous explique quelques-unes de leurs traditions. Le mariage dure normalement quatre jours : le premier pour préparer ensemble le repas, le deuxième la cérémonie, le troisième un rite de purification et le dernier ..... La cérémonie se passe soit à l'église, soit dans un lieu naturel sacré : leurs rites sont souvent un mélange de leurs croyances liées à la Pachamama (terre-mère) et à la religion catholique.
Les cochons d'Inde ne sont pas élevés pour les repas quotidiens, mais sont réservés aux grandes fêtes. Ils peuvent aussi être utilisés dans la dot de mariage ! 
Concernant leur potager, il est régulièrement renouvelé. Le temps où on y était, peu de plantations poussaient à cause de la pluie : ils espéraient un temps un peu plus sec pour les prochains jours pour pouvoir les réorganiser. Ils y ont aussi des plantes médicinales : Umberto n'est jamais allé chez le médecin et n'a jamais vraiment été malade. Leur fille, en revanche, trouve ces préparations un peu trop amères et préfère aller chez le médecin... 

 

Leur potager

Leur potager

Poules et cochons d'Inde
Poules et cochons d'Inde
Poules et cochons d'Inde
Poules et cochons d'Inde

Poules et cochons d'Inde

Les chiens et l'alpaga surveillent toute la joyeuse troupe !
Les chiens et l'alpaga surveillent toute la joyeuse troupe !
Les chiens et l'alpaga surveillent toute la joyeuse troupe !

Les chiens et l'alpaga surveillent toute la joyeuse troupe !

C'est l'heure ensuite de travailler : il faut préparer le quinoa pour la soupe du soir ! On frotte les épis de quinoa pour en faire ressortir les graines comestibles. On met du cœur à l'ouvrage, mais on est évidemment bien lents par rapport à Rosa ! 
On transvase ensuite les graines dans un linge et direction le lavoir pour les laver. Il faut beaucoup d'eau et d'énergie pour parvenir au résultat. Rosa nous raconte que la première fois qu'elle a fait ça quand elle était petite, elle n'avait pas assez lavé le quinoa et la soupe avait alors été très amère... Depuis, elle ne néglige pas cette étape ! 

 

La botte d'épis à écraser !

La botte d'épis à écraser !

Rosa nous fait la démonstration et on s'y met tous après !
Rosa nous fait la démonstration et on s'y met tous après !
Rosa nous fait la démonstration et on s'y met tous après !

Rosa nous fait la démonstration et on s'y met tous après !

L'étape cruciale du lavage !!

L'étape cruciale du lavage !!

Le soir commence à tomber et vient avec lui le froid. Belle surprise en rentrant dans la maison : le feu dans la cheminée est allumé ! On passe donc un bon moment détente au coin du feu :) Rosa va commencer à préparer à manger et vient ensuite se poser avec nous tout en faisant de la broderie : à la fois un travail et un plaisir. Humberto nous dit plus tard que Rosa ne s'arrête jamais : quand elle veut se reposer, elle ne fait pas rien, elle brode ! Elle fait en effet de très jolies choses ! 

Umberto revient du travail à 19h30, il était parti avant 6h... Il bosse dans la construction pour compléter les revenus apportés par le tourisme. Il est cependant assez flexible puisqu'il peut se libérer quand il y a des visiteurs comme nous, pour passer du temps avec eux. Il nous confie plus tard qu'il n'aime pas son métier dans la construction et qu'il souhaite que leur activité touristique s'accroisse pour pouvoir s'y consacrer à temps plein. Ils construisent d'ailleurs une autre maison pour pouvoir accueillir plus de monde. 

On mange le dîner tous ensemble, tout aussi bon que le midi ! Les échanges sont un peu timides au début, mais peu à peu Humberto se révèle finalement très bavard ! Plus difficile avec les enfants, qui répondent à peine à nos questions, on ne les embête donc pas trop longtemps. 

Au coin du feu...

Au coin du feu...

Rosa à la broderie
Rosa à la broderie

Rosa à la broderie

Patates et brocolis du jardin

Patates et brocolis du jardin

Le lendemain, on participe à la confection du petit déj. Rosa a déjà fait la pâte des tortillas, donc on forme simplement les galettes et on les met à cuire. Elles sont donc servies toutes chaudes avec le reste du petit déj - digne de celui d'un roi ! Les photos parleront d'elles-mêmes ;) 

Préparation des tortillas avant le succulent petit déj !
Préparation des tortillas avant le succulent petit déj !
Préparation des tortillas avant le succulent petit déj !

Préparation des tortillas avant le succulent petit déj !

Il fallait bien ça parce qu'aujourd'hui est prévue une petite balade jusqu'au lac Culbiche avec Umberto. Tout d'abord, une demi-heure de voiture avec un autre gars de la communauté - son gamin sur les genoux, essayant parfois de prendre le volant, aux yeux adorables ! La route est un peu mouvementée, mais le conducteur a l'air de s'y connaître bien mieux que le taxi de la veille !! 
Commence ensuite la montée jusqu'au​ lac. En chemin, Umberto nous raconte certaines traditions de la communauté. On ne comprend pas tout : sa langue natale est le quechua ou le kishwa et il a un accent en espagnol et un débit pas toujours facile à suivre ! Mais on en comprend le sens principal et c'est vraiment intéressant ! Ça grimpe bien jusqu'au​ lac, de quoi faire renouer les parents avec les plaisirs de la montagne... et ils s'en sortent bien, avec les félicitations de Umberto ! On arrive enfin​ au lac et c'est vraiment beau et paisible. Normalement, beaucoup d'Équatoriens viennent passer le weekend ici, mais là on est en semaine et en basse saison, donc on est tous seuls. On se pose, mange des bananes et tortillas, en regardant le lac disparaître sous la brume ! 
On amorce la descente doucement. On peut alors voir le lac San Pablo, mais le volcan Imbabura reste caché par les nuages... 
On arrive à la voiture vers 14h, bien contents de cette balade mais aussi d'aller manger :)

Rando jusqu'au​ lac Culbiche
Rando jusqu'au​ lac Culbiche
Rando jusqu'au​ lac Culbiche
Rando jusqu'au​ lac Culbiche
Rando jusqu'au​ lac Culbiche
Rando jusqu'au​ lac Culbiche
Rando jusqu'au​ lac Culbiche

Rando jusqu'au​ lac Culbiche

Le lac dans la brume
Le lac dans la brume
Le lac dans la brume
Le lac dans la brume
Le lac dans la brume
Le lac dans la brume
Le lac dans la brume
Le lac dans la brume
Le lac dans la brume

Le lac dans la brume

Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !
Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !
Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !
Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !
Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !
Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !
Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !
Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !
Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !
Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !
Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !
Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !
Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !
Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !
Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !
Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !

Beaucoup de jolies fleurs le long du chemin !

Heureusement, Rosa nous a préparé un bon petit plat ! En mangeant, on voit la pluie se mettre à tomber des cordes... on se réjouit d'être au chaud ! 
On profite donc de la fin d'après-midi pour se reposer et s'initier à la broderie sous les encouragements de Rosa. Quand on voit ce que sait faire sa fille à 12 ans, on a un peu honte de notre travail, mais on se prend bien au jeu !! 
Au soir, on a encore droit à un très bon repas. Cette fois-ci, Rosa n'est pas là parce qu'elle participe à une réunion de village. Ils vont en effet accueillir des collégiens canadiens pendant 4 jours et doivent donc organiser en commun leur venue. De toute façon, avec les discours de Umberto, on ne s'ennuie pas !

Maïs, haricots, légumes et viande

Maïs, haricots, légumes et viande

Quelques exemples de broderie de Rosa
Quelques exemples de broderie de Rosa

Quelques exemples de broderie de Rosa

À notre tour de broder !
À notre tour de broder !
À notre tour de broder !
À notre tour de broder !

À notre tour de broder !

Jeudi, on prépare cette fois des empanadas sucrés pour le petit déj : vraiment délicieux ! Ensuite, Umberto et Rosa nous accompagnent tous les deux jusque chez Manuel. On ne passe pas par la route, mais par des petits chemins apparemment empruntés depuis très longtemps. C'est assez pentu et ça glisse, donc on avance doucement. Au contraire, Rosa, avec ses petites chaussures, galope sans difficulté !

Empanadas pour le petit déj
Empanadas pour le petit déj
Empanadas pour le petit déj

Empanadas pour le petit déj

Le vieux chemin pour aller chez Manuel

Le vieux chemin pour aller chez Manuel

Arrivés, Rosa nous explique le fonctionnement de leur calendrier. Leur vie est réglée selon les deux solstices et deux équinoxes, et également en fonction de la Lune. À chaque saison correspond à une certaine étape de l'agriculture. Pour la Lune, il faut par exemple qu'elle soit dans une certaine phase pour semer mais aussi pouvoir laver son linge (sinon, les vêtements s'abîment plus vite) ou s'ils ont une opération chirurgicale à subir. Leur fête la plus importante correspond au solstice d'été - donc à peu près au même moment que la St Jean. C'est la fête de l'Inti Raymi (fête du Soleil). Cela donne lieu à trois-quatre jours de défilé, danses, chants... Pour cela, certains - appelés les meneurs - portent le déguisement traditionnel : pantalon, masque à deux têtes, fouet et corne (instrument). Il passe de maison en maison pour rameuter les troupes et faire la fête. Chaque année, pour cette occasion, les femmes se brodent un nouvel habit. 
On poursuit les explications dans le jardin fruitier : ici Manuel essaye de faire pousser toutes sortes de plantes pour voir lesquelles s'adaptent le mieux et pour les cultiver à plus grande échelle ensuite. 

Manuel lui élève des lamas !
Manuel lui élève des lamas !
Manuel lui élève des lamas !

Manuel lui élève des lamas !

Hutte de sudation pour le rite du temazcal et calendrier andin
Hutte de sudation pour le rite du temazcal et calendrier andin
Hutte de sudation pour le rite du temazcal et calendrier andin

Hutte de sudation pour le rite du temazcal et calendrier andin

On essaie tous la tenue de fête : on vous laisse deviner qui est qui !
On essaie tous la tenue de fête : on vous laisse deviner qui est qui !
On essaie tous la tenue de fête : on vous laisse deviner qui est qui !
On essaie tous la tenue de fête : on vous laisse deviner qui est qui !
On essaie tous la tenue de fête : on vous laisse deviner qui est qui !
On essaie tous la tenue de fête : on vous laisse deviner qui est qui !
On essaie tous la tenue de fête : on vous laisse deviner qui est qui !
On essaie tous la tenue de fête : on vous laisse deviner qui est qui !
On essaie tous la tenue de fête : on vous laisse deviner qui est qui !
On essaie tous la tenue de fête : on vous laisse deviner qui est qui !

On essaie tous la tenue de fête : on vous laisse deviner qui est qui !

Jardin fruitier
Jardin fruitier
Jardin fruitier

Jardin fruitier

Rosa nous quitte ensuite pour préparer​ le repas et c'est donc Umberto qui nous emmène faire toute une petite balade avec explications sur les plantes médicinales. On trouve de tout : pour soigner un rhume, de la fièvre, un mal de tête, une indigestion, ... même un début de cancer apparemment ! Ils utilisaient aussi certaines feuilles comme couteau, pour couper le cordon ombilical, et d'autres comme papier toilette... Une autre plante était aussi utilisée comme shampoing, mais devenue en voie de disparition, ils l'achètent maintenant en supermarché...
Cette balade au milieu des plantes est vraiment sympa - bien qu'il soit difficile de retenir toutes les plantes et leur utilisation ! 

Fleurs et plantes le long du chemin de santé
Fleurs et plantes le long du chemin de santé
Fleurs et plantes le long du chemin de santé
Fleurs et plantes le long du chemin de santé
Fleurs et plantes le long du chemin de santé
Fleurs et plantes le long du chemin de santé
Fleurs et plantes le long du chemin de santé
Fleurs et plantes le long du chemin de santé
Fleurs et plantes le long du chemin de santé
Fleurs et plantes le long du chemin de santé
Fleurs et plantes le long du chemin de santé
Fleurs et plantes le long du chemin de santé
Fleurs et plantes le long du chemin de santé
Fleurs et plantes le long du chemin de santé
Fleurs et plantes le long du chemin de santé
Fleurs et plantes le long du chemin de santé

Fleurs et plantes le long du chemin de santé

Avec de beaux petits ponts !
Avec de beaux petits ponts !

Avec de beaux petits ponts !

L'école et l'église du village
L'école et l'église du village

L'école et l'église du village

Après le déjeuner et un peu de repos, on se met au travail : il s'agit d'écraser le maïs avec une​ pierre afin d'en faire de la farine. C'est assez physique finalement, alors c'est Nico qui s'y collera le plus longtemps ! 
Rosa et une autre femme nous exposent ensuite le travail de broderie des femmes de la communauté : chemin de table, vêtements, sacs, serviettes, sacs à pain... Tout est fait main et c'est vraiment joli. Alors on craque !! 

Soupe en entrée et dessert au maïs (humitas sucré)
Soupe en entrée et dessert au maïs (humitas sucré)

Soupe en entrée et dessert au maïs (humitas sucré)

On s'active pour faire de la farine de maïs et on aime bien s'en mettre partout !
On s'active pour faire de la farine de maïs et on aime bien s'en mettre partout !
On s'active pour faire de la farine de maïs et on aime bien s'en mettre partout !
On s'active pour faire de la farine de maïs et on aime bien s'en mettre partout !
On s'active pour faire de la farine de maïs et on aime bien s'en mettre partout !

On s'active pour faire de la farine de maïs et on aime bien s'en mettre partout !

On partage le dernier dîner tous ensemble, avec également la copine de William. Umberto est encore plus intarissable que les autres jours et cela nous fait vraiment plaisir de partager avec lui (même si la fatigue nous guette sérieusement !). 

Soupe et pâtes aux légumes

Soupe et pâtes aux légumes

Photos de famille ;)
Photos de famille ;)

Photos de famille ;)


Pour le dernier petit déj, on a le droit à des croissants ! Mais à la farine de maïs bien sûr ici :) On fait aussi la connaissance de la nièce de Rosa : sa sœur est une mère célibataire et a donc besoin que quelqu'un garde sa fille pendant qu'elle travaille. Les autres jours de la semaine, c'est leur mère qui la garde, mais le vendredi elle va vendre ses produits au marché, donc c'est Rosa qui fait la nounou ! 
On discute dans le jardin, entre les poules et les chiens, en attendant le bus pour Ibarra. Cet endroit est vraiment paisible...

Le bus passe en fin de matinée, et la famille nous accompagne. C'est apparemment l'heure de la sortie des classes puisque beaucoup d'écoliers montent dans le bus, avec leur uniforme ou leur bel habit traditionnel. Arrivés à la gare des bus, Rosa et Umberto nous aident à porter les valises, tandis que leur fille porte sur son dos la petite. On les remercie chaleureusement pour ces trois jours passés avec eux et les adieux sont un peu émouvants. Humberto nous avait dit que d'habitude, il essaie d'y échapper car il est la plupart du temps triste de voir les gens s'en aller... 

Dernier petit déj aux croissants

Dernier petit déj aux croissants

La nièce de Rosa
La nièce de Rosa
La nièce de Rosa
La nièce de Rosa

La nièce de Rosa

Umberto et son alpaga

Umberto et son alpaga

C'est difficile de transcrire par des mots la gentillesse et la simplicité de cette famille. On a vraiment vécu de supers moments avec eux et on leur souhaite de conserver ce mode de vie qui donne envie...